Comment installer et jouer à GoldenEye Source sur PC

Comment installer et jouer à GoldenEye Source sur PC

10/02/2021 0 Par Pinux FR

Dans le précédent article (Découvrez ou re-découvrez GoldenEye sur PC avec GoldenEye source), je vous ai présenté le jeu.
Dans cet article, nous allons voir comment l’installer et y jouer.

Prérequis

Pour l’installation, nous aurons besoin du Source SDK Base 2007 disponible sur Steam. Il vous suffira de le rechercher directement dans la barre de recherche Steam.
Si vous n’avez pas Steam, vous pouvez le télécharger ici. Vous aurez besoin de créer un compte. Je vous rassure, le client Steam et le compte sont gratuit 🙂
Pour s’assurer que Source SDK Base 2007 est bien installé, vous pouvez ouvrir Steam, puis allez dans Bibliothèque. Cliquez sur “Tous” et désélectionnez “Jeux” et “Logiciels”. Cherchez dans la liste, vous devriez trouver Source SDK Base 2007 en surbrillance blanche.

Ok, c’est bon, le Source SDK Base 2007 est installé.
Maintenant nous allons pouvoir installer le client GoldenEye Source. Vous pouvez le trouver ici ou ici.
Le jeu faisant 2Go et si vous avez une petite connexion comme moi, je vous propose d’aller vous servir un café (n’hésitez pas à m’en offrir un en faisant un don sur Tipeee 😉 ).

Installation du jeu

Ok, le jeu est téléchargé. En l’ouvrant, vous devrez sélectionner la langue et accepter les conditions générales, qui sont en anglais, mais vous pouvez les consulter en français ici.
Ensuite vous pourrez sélectionner les composants à installer. Si vous aviez déjà le jeu, vos précédents succès seront conservés et mettra à niveau le jeu.
Vous n’avez plus qu’à attendre que le jeu s’installe. Je vous déconseille de vous refaire un café, sinon votre main va trembler quand vous jouerez et vous allez rater vos tir 😮
A la fin de l’installation, il vous propose de lancer directement le jeu.

Premier lancement

Vu qu’il s’agit du premier lancement du jeu, vous arrivez sur un menu.
Si vous avez le temps, je vous conseil de regarder l’intro vidéo qui reprend celui de la Nintendo 64 et qui est très bien fait.

Touches de déplacements

Première chose à faire avant de vous lancer dans une partie, c’est de modifier les touches configuré du clavier dans les options car par défaut, elles sont en qwerty (clavier Anglais).

Graphisme

Ensuite, allez dans l’onglet “Vidéo” afin de régler au maximum les graphisme si votre PC le permet.
Dans la partie “Avancé…” vous pourrez régler aux petits oignons les paramètres graphique.
Pour ma part, j’ai pus tout mettre à fond, même l’antialiasing grâce à ma Geforce 1050ti (Merci Sithrang :-D).

Recherche de serveurs

Ça y est. Nous pouvons commencer à jouer.
Vous pouvez rechercher des serveurs disponibles. Bon, aujourd’hui, il n’y en a plus beaucoup qui ont des joueurs. Vous pouvez trier la liste par le nombre de joueurs présents.
Dès que vous aurez trouvé et que vous vous y connecterez, un téléchargement pourra s’effectuer si le serveur est moddé. Comme ça vous aurez les même changement que les autres joueurs.
Certains serveurs sont protégés contre la triche, alors n’essayez pas, sinon vous vous ferez exclure de la partie et vous ne pourrez plus vous y connecter.

En arrivant sur le serveur, vous pourrez sélectionner entre l’équipe du Mi6 et celle de Janus. Ensuite, sélectionnez votre personnage et commencez la partie.

Conclusion

Dans les parties, il faut être précis et rapide. Les serveurs moddés apportent un plus pour éviter de tomber dans une routine.
De plus, un chat vocal est actif de base, ce qui permet de dialoguer avec les autres joueurs (Généralement ne Anglais).
Malheureusement lorsque je me suis connecté et que j’y ai joué pour rédiger cet article, je n’ai trouvé que 8 joueurs sur l’ensemble des serveurs… Dommage.
Je ferai sûrement des lives sur ce GoldenEye Source car pour se détendre, je trouve ce remake de GoldenEye Nintendo64 bien fait.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et me laisser un commentaire 😉
N’hésitez pas à visiter les liens suivant. Vous ne paierez pas plus cher sur votre achat et ça permet au blog de vivre 🙂